La foi pour les droits (F4R)

Qu’est F4R ?

Dix-huit engagements pour la convergence des croyances et des droits fondamentaux

En mars 2017, le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme lançait à Beyrouth l’initiative « Faith 4 Rights » (« Foi pour les droits ») : son objectif est de valoriser les convergences entre les croyances et les droits fondamentaux. Ainsi, les acteurs des croyances et la société civile participant à l’atelier ont adopté la « Déclaration de Beyrouth » et ses « 18 Engagements sur la foi pour les droits » .

L’approche du Haut-Commissariat est double, et doublement novatrice. D’une part, elle vise de la société civile en lui destinant directement son programme et 18 engagements commentés. D’autre part, elle adopte une approche par projets pour identifier et élever en exemple ou source d’inspiration les bonnes pratiques identifiées.

Plus de détails et de documents de presse et de pédagogie dans les « Fiches EMHOTEP »

Quelle y est l’implication d’EMHOTEP ?

Un secrétariat public pour les acteurs des croyances et le Haut-Commissariat

Base et outil informatiques du Centre inter-universitaire sur les droits et croyances (CIDC), EMHOTEP a développé dès les stades préparatoires l’approche par projets pour créer la plateforme électronique universitaire de suivi et d’étude des pratiques.

En décembre 2017, le Haut-Commissariat a rassemblé à Rabat plus de 50 États, 100 acteurs des croyances de la société civile. EMHOTEP a présenté sa démarche aux acteurs de la société civile lors d’un panel qui lui était exclusivement consacré intitulé « Outline of a possible inventory of relevant actors and projects ». EMHOTEP s’est ainsi distingué comme le « Secrétariat public » de F4R.

À l’issue d’une première phase de collecte et d’analyse prima facie qui s’étendra jusqu’en juin 2018, le présent site Internet représentera le cœur du système de suivi. Il présentera aux acteurs, conformément à une méthodologie scientifique d’analyse, les bonnes pratiques et les pratiques à risque, dans l’objectif d’inspirer la société civile, de partager les actions, et de publiciser au plus large les 18 engagements de Beyrouth.

Ce contenu a été mis à jour le 10 décembre 2018 à 15 h 17 min.